Ça y est, la décision est prise : vous partez vivre à l’étranger en famille ou vous / votre conjoint avez accepté une mission sur un autre continent ? Quel que soit votre pays d’expatriation, il va falloir faire vos cartons et organiser le déménagement et préparer la valise de chacun ! Mais attention, n’oubliez pas que la plupart des affaires arriveront plus tard voire bien plus tard par camion ou bateau. Alors, pour réaliser le voyage sereinement, gérer l’arrivée sans trop de stress dans ce nouveau pays et faciliter cette transition, à la fois excitante et angoissante, on a demandé à une maman, devenue avec le temps, experte en matière de « valise d’expatriation », de nous guider. Nancy Bonamy vous livre ses petits secrets de super maman multi expatriée : découvrez quels sont les indispensables à glisser dans la valise d’expatriation de nos enfants !  

Qui est Nancy Bonamy ? Une spécialiste de l’expatriation et du départ à l’étranger ! 

Nancy Bonamy est formée en coaching personnel et professionnel et en psychologie positive. Elle accompagne les expatriés en transition qui ont besoin de clarifier ce qu’ils veulent vraiment pour réaliser les changements positifs dont ils ont besoin dans leur vie (volet perso et carrière). Multi-expatriée depuis 25 ans, c’est aussi la maman de 2 garçons de 11 et 9 ans qui veille au bien-être de ses enfants au fil des expatriations professionnelles de son mari. Changer de pays en famille, s’expatrier avec des enfants, elle sait ce que cela signifie et implique en matière d’organisation. L’Afrique, le Moyen-Orient, l’Europe, la Russie et l’Amérique du Nord sont quelques-uns des pays et continents ou elle a pu poser ses bagages… Côté valise, elle est encore une fois en plein dedans : lorsqu’elle a établi pour nous cette liste d’indispensables, elle était en plein dans les cartons pour la Jordanie, leur prochaine expatriation après Washington … Vous comprenez mieux pourquoi j’ai fait appel à elle pour nous parler de la valise d’expatriation de nos enfants !  

Visitez son site web pro www.nancybonamy.com

Prérequis : identifiez avec eux ce qui est essentiel pour faire leur valise d’expatriation

Expliquez-leur en effet que ce qui sera dans sa valise les suivra tout au long du voyage jusqu’à son leur nouveau pays d’accueil, il n’aura que cela jusqu’à l’acheminement des autres affaires. Demandez-leur d’établir une liste des affaires dont ils ne peuvent se séparer et à emmener avec eux tout de suite. Selon l’âge des enfants, leurs besoins seront différents.  

1/ Pas de départ à l’étranger sans leurs snacks préférés dans leurs bagages

Dans un nouveau pays, il est parfois difficile de trouver les gourmandises et encas préférés de nos enfants. La nourriture est souvent l’un des grands changements auquel ils doivent faire face en expatriation. Il n’est pourtant pas aisé de s’adapter à de nouveaux goûts. En emmenant quelques petites réserves et gourmandises dont ils raffolent tant, vous adoucissez un peu cette phase de transition et d’adaptation. Mon astuce : j’alterne entre nouveautés et encas de chez nous !  

2/ Pas de valise d’expatriation sans doudou ou autre objet de transfert

Pour les plus petits, le doudou ou les « lolottes » comme on les appelle chez nous en Suisse (comprenez sucettes / tétinesont toute leur importance pendant cette période de transition. Pour les plus grands, il peut s’agir d’un objet, d’un oreiller, d’un bijou, d’une photo, d’une lettre. Par exemple mon fils de 9 ans a choisi pour son dernier départ à l’étranger des cailloux-souvenirs et un attrape-cauchemar, alors que mon fils de 11 ans a surtout eu besoin d’emmener un carnet d’adresses avec tous les contacts de ses copains.  

3/ Une veilleuse et /ou une lampe de poche

Pourquoi glisser un tel objet dans leur valise ? Parce que, quel que soit l’âge de votre enfant, les premières nuits dans une chambre et appartement méconnus (et les toilettes à repérer dans la pénombre) peuvent être un peu angoissantes. Il est alors pratique de pouvoir brancher une veilleuse pour éclairer leur chambre ou le chemin vers les WC ou les équiper d’une lampe de poche à allumer en cas de besoin.  

4/ Choisissez en famille des jeux de société ou jouets pour resserrer les liens familiaux

Souvenez-vous que la majorité de leurs jouets arriveront plus tard. L’appartement semblera alors très vide, ce qui peut être assez déroutant pour les plus jeunes. Cette période de transition et ces tous débuts d’expatriation sont l’occasion rêvée de passer du temps avec eux et de jouer. On dit souvent que l’expatriation resserre les liens familiaux, c’est vrai, alors profitons-en ! 
Mon astuce : pour que cela rentre dans la valise, choisissez les jeux au format voyage ou en version jeux de cartes. Plus petits, ils sont faciles à glisser dans leur valise d’expatriation, et vous pourrez en emmener plusieurs. 
Je vous conseille les jeux de cartes qui favorisent le dialogue : c’est une bonne idée en pleine transition, en particulier pour les adolescents. Dans le même ordre d’idée, nous pouvons profiter de cette période pour revenir vers des jeux qui ne nécessitent aucun matériel : je suis certaine que vous connaissez le « Ni oui, ni non », « le Pendu », le « tic-tac-toe ». Et pourquoi pas « Énumérer trois choses positives sur la journée » ?  

5/ Impossible de voyager avec des enfants sans cahiers, crayons et stylos

C’est un indispensable pour une valise d’expatriation, car avec si peu, vous aurez de quoi les occuper à tout moment ! Pourquoi ne pas leur proposer de tenir un journal de bord, un carnet de voyage pendant cette période ? Pour les plus petits par le dessin, pour les plus grands par l’écriture. Dans les deux cas, c’est un excellent moyen pour eux d’exprimer leurs émotions et éventuellement d’avoir un échange en famille. Ce petit cahier restera probablement aussi un bon souvenir. Ils peuvent y coller leurs premières photos, tickets d’entrées aux attractions du coin, etc.  

Mon conseil : ma liste pour un départ à l’étranger n’est jamais complète sans les médicaments de base. Ajoutez-les, car vous pourriez en avoir besoin le temps de vous familiariser et prendre vos marques avec votre nouveau pays d’expatriationSachez en plus que certains médicaments de première nécessité sont tout simplement impossibles à trouver dans certains endroits. 

6/ S’expatrier en famille oui, mais pas sans appareil photo !

L’appareil photo c’est l’objet incontournable de tout voyage et installation à l’étranger. Impossible de ne pas le glisser dans une valise d’enfant pour un départ en expatriation. Voilà un excellent prétexte pour leur donner envie de découvrir leur nouveau pays et ensuite partager ces photos avec les amis et proches restés en FranceIl leur donnera aussi des belles idées pour décorer leur nouvelle chambre.  

7/ Glissez photos et autres souvenirs de famille dans sa valise et son sac à dos

Emmenez quelques photos des personnes et lieux qui comptent le plus à leurs yeux. Elles pourront aussi être utilisées pour la décoration de leur chambre. Pour les plus grands, vous pouvez emmener leur livre-souvenir des copains de classe ou de l’année scolaire. Vous pouvez aussi lui préparer la surprise à l’occasion de ce départ à l’étranger de lui créer tout spécialement un album photos où il retrouvera toutes les personnes importantes en images. Dans les moments durant lesquels il ressentira le manque de la famille, vous pourrez le regarder ensemble et vous remémorer des anecdotes rigolotes ! 

8/ Pensez au carnet d’adresses 

Sous forme papier ou électronique, c’est un indispensable pour une valise d’expatriation idéale : toute valise devrait contenir les adresses des personnes qui comptent le plus à leurs yeux pour pouvoir rapidement leur écrire un email ou envoyer une carte postale. Notez-la sur votre liste. C’est rassurant, en particulier pour les plus grands de la fratrie et les adolescents. Selon leur âgec’est l’occasion de leur ouvrir une adresse email et leur apprendre à l’utiliser Skype et autre système de messagerie instantanée pour communiquer avec papi, mamie, les cousins – cousines et copains -copines !  En plus, c’est l’opportunité rêvée de travailler la langue française (grammaire, orthographe, vocabulaire) sans s’en rendre compte ! 

9/ Livres et BD, des classiques pour une valise et une expatriation

Rassemblez leurs livres et BD préférées, ajoutez un ou deux livres présentant votre destination et un guide conversation grâce auquel il apprendra facilement les rudiments de la langue. Cela boostera leur confiance. En plus c’est idéal pour leur raconter des histoires le soir : la lecture est clairement un excellent passe-temps !  

10/ La musique

Ne dit-on pas que la musique adoucit les mœurs ? Et la musique a un meilleur pouvoir, celui de redonner de l’énergie et le sourire. Téléchargez ou emportez des albums de musique qui leur feront plaisir. Partez avec leurs morceaux sonores préférés. Pour les plus petits, sélectionnez des comptines que vous apprendrez en famille, trouvez des chansonnettes qui leur permettront de s’immerger dans la culture de votre pays d’expatriation. La musique que vous emmènerez peut être un excellent exutoire, elle sera l’occasion de faire la fête tous ensemble, de vous déhancher, de vous défouler et de rire et de s’amuser, bref de remplir de joie ce nouvel appartement ! 

11/ Ajoutez à votre liste un peu d’argent de poche pour des petits plaisirs

Vous pouvez glisser dans leur valise, une petite enveloppe avec un peu d’argent dans la monnaie locale (filez vite au bureau de change avant le jour du grand départ). Vous leur offrez ainsi un peu d’indépendance pour des achats plaisir. Ils pourront se familiariser avec la monnaie en plus ! 

12/ Ne négligez pas les objets de décoration

Pourquoi les mettre sur votre liste valise d’expatriation ? Tout simplement parce que le premier lieu à investir positivement sera la chambre. Ils apporteront une âme à cet espace qui va devenir le leur, grâce à ces objets déco, ils se sentent plus vite chez eux, c’est une manière d’investir les lieux et de prendre possession de ce nouvel espace. Pourquoi ne pas emmener un poster, des cartes postales, des étoiles qui s’illuminent la nuit que vous pourrez coller sur les murs ou tout autre objet décoratif qu’ils auront choisis avant de partir ?  

 

13/ Et l’incontournable surprise que vous aurez faite ou choisie avec amour !

Je glisse toujours une surprise dans la valise de mes enfants. Je sélectionne avec soin quelque chose qui leur fera particulièrement plaisir, mais je ne leur donne en général que lorsque nous sommes arrivés sur place. Cela fait partie du rituel que j’ai créé avec notre valise d’expatriation.À vous de trouver selon les goûts et le caractère de chaque membre de votre tribu ! 

J’espère que cette liste vous sera vraiment utile. Mais sachez que dans le fond, ce qui compte le plus, c’est de faire de cette période de transition, de départ et d’installation à l’étranger, un moment particulier et excitant, en étant le plus créatif possible. Jouez beaucoup en famille, dansez jusqu’à tomber de fatigue, bricolez à en oublier les heurescuisinez à n’en plus finir, sortez et mettez-vous tous dans la peau de touristes, émerveillez-vous des beautés alentour, prenez-vous pour des photographes, créez des vidéos à envoyer aux proches ! Et avant l’arrivée de vos meubles et de toutes vos petites affaires, profitez de ces espaces vides pour fabriquer une cabane dans le salon, succès assuré ! 

Faites-les participer à l’installation, encouragez-le à décorer leur chambre, mais vous le savez aussi bien que moi, ils ont souvent les meilleures idées ! Bonne installation à tous ! 

Nancy Bonamy 

⇒ Cette liste pour un départ à l’étranger c’est un peu le parchemin qui mène à un trésor : le bien-être et l’épanouissement de nos enfants dans cette grande et formidable aventure qu’est l’expatriation et qui les transforment en petits voyageurs et explorateurs des temps modernes et en citoyens du monde.