En tant que maman expatriée, amoureuse des mots et des voyages, j’ai voulu entre hommages et à toutes ces femmes qui représentent tant pour la famille qui vit l’expatriation ou s’apprête à partir vivre à l’étranger et parce qu’elle est souvent la grande oubliée si dévouée pour les siens. A l’occasion de la Fête des Mères, je leur dédie ce poème.

Maman expatriée

 

A toi surnommée conjoint suiveur contre ton gré,

Baroudeuse, curieuse ou un brin peureuse,

A toi surnommée conjoint ou femme d’expatrié,

Mère généreuse, entrepreneuse heureuse.

 

A toi qui suit mari et rassemble petits,

Attentionnée, dévouée et d’une infinie bonté,

A toi qui fait fit de ta vie,

Italie, Croatie, Colombie, Malaisie et autres pays.

 

Femme d’expatrié, voilà une expression bien tronquée,

Bien loin de ce que tu es et de ta réalité,

Tu es celle qui doit rassurer et cajoler,

Quand sonne l’heure du départ à l’étranger.

 

Maman expatriée,

Tu es celle qui gère cartons, scolarité et papiers,

Qui est parfois fatiguée de tout donner et recommencer contrée après contrée,

Celle qui apaise les petites peurs et crée les grands bonheurs

 

Maman expatriée et femme d’expatrié,

Tu es celle qui pour continuer à avancer doit se réinventer,

Celle qui ose d’autres sentiers pour se réinventer ou se retrouver.

 

Maman expatriée,

Tu es le pilier si cher au foyer,

L’être aimé de toute la maisonnée…

Bonne fête à toutes les mamans expatriées !

 

Emilie, la fondatrice du site Les Petits Expats